Accueil
IWC Schaffhausen

Portugieser Tourbillon Rétrograde Chronographe Boutique Edition

Boîtier
Armor Gold
Bracelet
Cuir
Boucle
Boucle déployante
Cadran
Soleillage
Etanchéité
30 m
Taille
ø 43.5 mm
Epaisseur
15.9 mm
Mouvement
Mécanique à remontage automatique
Réserve de marche: 68 h, 28800 alternances / heures
Echappement silicium
Fonctions
Heures, Minutes, Secondes, Date, Tourbillon, Chronographe, Chronographe retour en vol
Référence
IW394005
Lancement
04.2020
Collection
Portugieser / Série limitée à 50 exemplaires
Prix TTC
105'000 CHF
Description

L’histoire de la Portugieser Tourbillon Rétrograde Chronographe Boutique Edition

Peu de complications en Haute Horlogerie fascinent autant que le tourbillon. Grâce à ce système, le balancier tourne autour de son axe à l’intérieur d’une cage. En plus d’offrir un spectacle saisissant côté cadran, cette rotation constante diminue l’influence de la gravité sur le système d’oscillation et améliore la précision de la montre. La Portugieser Tourbillon Rétrograde Chronographe possède un tourbillon minute volant à 6 heures. Elle est également munie d’un affichage de la date rétrograde et d’un chronographe avec fonction flyback. Cette édition spéciale gratifiée d’un design or et bleu foncé est limitée à 50 exemplaires, en vente exclusivement dans les boutiques IWC. Le boîtier est en Armor Gold® 18 carats. Grâce à sa microstructure renforcée, ce matériau offre une dureté largement supérieure aux alliages d’or traditionnels. Le cadran bleu, les aiguilles dorées et les appliques en or 18 carats accentuent le caractère nautique de cette montre. Le calibre de manufacture IWC 89900 à remontage automatique assure une réserve de marche de 68 heures. L’ancre et la roue d’échappement bénéficient de la technologie Diamond Shell®, qui réduit les frottements et fluidifie les transferts d’énergie à l’intérieur du mouvement.

Famille de calibres 89000

Le calibre 89360, dévoilé en 2007, fut le premier mouvement chronographe entièrement développé à Schaffhausen. Ce mouvement réunit les compteurs des heures et des minutes dans un totaliseur à 12 heures. Avec ce système, il est aussi aisé de lire un temps chronométré de 8 heures et 54 minutes, par exemple, que de lire l'heure. La version 89365 comprend la fonction chronomètre avec minutes et secondes ainsi qu'une fonction flyback. Les innovations apportées au calibre 89800 ont permis l’incorporation du grand affichage digital de la date et du mois, comme sur la Portugieser Calendrier Perpétuel Digital Date et Mois. D’autres complications sont également présentes sur le calibre 89630, avec le calendrier perpétuel, et le calibre 89900, avec le tourbillon: ce dernier peut être réglé à la seconde près grâce à un dispositif d’arrêt.

Tourbillon avec dispositif d’arrêt

Le stop tourbillon permet d’arrêter le tourbillon à tout moment, c’est-à-dire quelle que soit la position d’oscillation du balancier et à chaque positionnement de la cage. Jusqu’alors, les montres tourbillon d’IWC permettaient d’arrêter l’aiguille des heures et l’aiguille des minutes en tirant sur la couronne, mais le rouage continuait de tourner. Désormais, le balancier même est stoppé, soit l’ensemble du rouage, aiguilles incluses. En tirant sur la couronne, deux leviers appuient, comme des pinces, sur la serge du balancier et bloquent ainsi le mécanisme.

La collection Portugieser

Rares sont les designs qui peuvent s’enorgueillir d’être parfaitement intemporels. En lançant la Portugieser à la fin des années 1930, IWC crée une véritable icône. La référence 325 a pour base un calibre de montre de poche savonnette. Elle était destinée à deux hommes d’affaires portugais, d’où les origines du nom de cette collection. Son cadran épuré, parfaitement lisible et ultra fonctionnel s’inspire des montres de marine qu’IWC produisait à l’époque pour la Royal Navy britannique. La Portugieser affiche les caractéristiques stylistiques d’une montre de poche associées à la précision et à la lisibilité d’un instrument de navigation.

À propos d’IWC Schaffhausen

En 1868, l’horloger et entrepreneur américain Florentine Ariosto Jones quitte Boston pour s’établir en Suisse, à Schaffhausen, où il fonde l’International Watch Company; il est alors porté par un rêve visionnaire: allier les méthodes de production modernes américaines au savoir-faire des horlogers helvétiques pour concevoir les meilleures montres de poche de son époque. En concrétisant son rêve, il pose non seulement les fondations de l’approche caractéristique d’IWC en matière d’ingénierie mais devient également un précurseur dans la production centralisée et automatisée de montres mécaniques en Suisse.

Au fil de son histoire de plus d’un siècle et demi, IWC Schaffhausen s’est forgé une réputation dans la création de complications fonctionnelles, notamment des chronographes et des calendriers considérés comme ingénieux, robustes et simples d’utilisation. Manufacture pionnière de l’utilisation du titane et de la céramique, IWC se spécialise aujourd’hui dans la conception de boîtiers de haute ingénierie recourant à des matériaux de pointe tels que l’aluminure de titane et le Ceratanium®. Mettant en exergue le principe du fonctionnalisme – « la forme suit la fonction », les créations intemporelles de l’horloger suisse se veulent l’incarnation des rêves et des ambitions de leur propriétaire pour les suivre durant toute leur vie.